[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Accueil]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Menu - Edito]

MàJ 26.VII.21

La statue en bronze du célèbre corsaire, œuvre du sculpteur Alfred Caravanniez, financée par une souscription publique, a été inaugurée place du Québec à Saint-Malo en 1903. A cette époque le racisme et l'esclavagisme n'étaient pas des tares bien lourdes dans les esprits des politiques ni dans l'opinion publique. Robert Surcouf est né en 1773 à Saint-Malo. Tout jeune, il va faire ses premières missions sur des navires négriers, notamment l'Aurore. On va bien tenter d'édulcorer son comportement lors du naufrage de l'Aurore mais on sait bien maintenant qu'il n'a pas essayé de sauver les quelques 400 esclaves enfermés à fond de cale pendant la tempête qui a détruit le navire dans le canal du Mozambique.

Aujoud'hui, les mentalités ont changé et la statue du coureur des mers en pâtit depuis quelques années : vol des pistolets, sectionnement du sabre, aspersions de peinture rouge, et autres dégradations... Au point de se poser la question du déboulonnement de la statue. A vous de juger !

 

Un trois-mats de l'époque (cliquez)

La statue de Surcouf (cliquez)

La statue de Robert Surcouf (1773 - 1827)