[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Petites Histoires]
[Accueil]
[Mairie de Roscoff]
[Accueil]
[Sécurité]

Histoire de Roscoff (Finistère)

Roscoff

Finistère

Le port : en attente du chargement des oignons


Cliquez pour agrandir

D'après le site de la mairie :

L'église


Cliquez pour agrandir

Ancien havre de corsaires d’où partirent les Johnnies vendre en Angleterre leurs oignons rosés, Roscoff (Rosko en langue bretonne), est une petite ville balnéaire qui a conservé son patrimoine architectural des XVIe et XVIIe siècles, doublée d’un important port de ferries, desservi par Irish Ferries et Brittany Ferries qui proposent des départs pour les îles Britanniques ainsi que l’Espagne.L’Île de Batz est desservie par des vedettes à départ du vieux port de Roscoff.

Son estran, balayé par les marées, abrite une diversité biologique propre à deux écosystèmes d’algues frontaliers dont l’étude, en 1872, est l’origine du premier pôle européen de recherche et d’enseignement en biologie marine, la Station Biologique de Roscoff.

Recherché pour ses embruns iodés et la douceur d’un climat maintenue par un courant marin qui ne varie qu’entre 8 °C et 18 °C, Roscoff est aussi un séjour de post-cure qui a vu naître le concept de centre de thalassothérapie en 1899, l’institut Roch’Kroum, et propose, outre une maison de vacances médicalisée, la clinique Kerlena, un hôpital hélio marin de référence fondé en 1900, le Centre de Perharidy.

À l’origine, Roscoff était un tout petit village voué à la pêche côtière puis au commerce maritime.

Vers 1400, le village occupe son emplacement actuel et on construit un vrai port de transit et de relâche. Les Roscovites sont déjà exportateurs, ils construisent et s’enrichissent.

Vers 1500, les plus fortunés lancent la construction de l’église sur une dune. Le commerce périclitant en raison des guerres, ils deviennent corsaires au service du roi afin de maintenir leur fortune. Port de contrebande après 1750, la moitié de la population n’en est pas moins paysanne lorsque survient la révolution. Le climat exceptionnel leur permet d’allier la terre à la mer.

En 1790 Roscoff se détache de Saint-Pol-de-Léon, la commune voisine, et entreprend d’élire sa première municipalité. A la fin du XIXe, l’arrivée du chemin de fer et des premiers touristes coïncide avec les débuts de la vocation santé de Roscoff (thalassothérapie notamment) jetant ainsi la base des activités du XXe.